Les machines à oblitérer embarquées à bord des wagons de la poste ferroviaire

Les machines à oblitérer embarquées à bord des wagons de la poste ferroviaire

Article modifié le 06/09/19.

Machine type DAGUIN

Lyon à Marseille avion

1: Ambulant

Aller uniquement, vu 1936.

2: Convoyeur

Attention:

Ce convoyeur est signalé par la 42ème vente Marsanoux 2019 comme étant un Daguin. Plusieurs questions se posent:

Que faisait cette machine à bord d’un wagon pour une si petite ligne de convoyeur? Les machines à oblitérer sont affectées au vu d’un débit certain de courrier.

Pas de trace de piston qui certifie l’utilisation d’une machine Daguin.

Pas de signalement dans le Pothion.

Donc, je laisse à chacun le soin de tirer ses propres conclusions en attendant un jour l’explication pour cet opni (objet postal non identifié).

Qu’il me soit pardonné pour avoir reproduit ci-dessous la lettre et le texte sans l’accord de la maison Marsanoux.

La Bastide à Mendé

Aller


15 Fr rouge Gandon sur env. obl. DAGUIN CONSTITUEE PAR DEUX c.à.d CONVOYEUR DE LIGNE DE CONFECTION DIFFERENTE ‘LA BASTIDE A MENDE * 24/6/50’. Les deux c.a.d sont réellement différents. On remarque les différences, par exemple avec l’étoile en bas du cachet qui est différente et à la position des lettres par rapport aux ondulations du cachet. La première lettre ‘L’ de ‘LA’ ne commence pas au même endroit par rapport à l’ondulation. Il est tout à fait exceptionnel de rencontrer une Machine Daguin à bord d’un train.

Suivez ce lien pour une autre approche sur ce supposé Daguin.

http://collections.forumgratuit.org/t18660-convoyeur-daguin#146217

Machine type SECAP

La masse de courrier à oblitérer étant importante pour ces deux lignes, elles ont été pourvues d’une machine à oblitérer.

Le Croisic à Nantes

1: Convoyeur

Uniquement à l’aller.

Flamme muette à droite ou à gauche, vu 1960/63

Flamme illustrée, vu 1962

Flammes illustrées, vu 1963

Briançon à Lyon

2: Ambulant

Uniquement à l’aller, signalé d’octobre 1963 à mai 1977, brigade A/B/C.

La machine était transbordée dans le wagon postal à chaque brigade en instance de départ, mais chaque brigade conservait sa propre couronne oblitérante dans son service.

Biblio:

Catalogue des bureaux ambulants 1845/1965, la poste aux lettres, Jean Pothion, 1986.

Les services ambulants et les convoyeurs français, période 1966/1995. Guy Raynal, Bernard Bougue. ascoflames , 2000.

Une réaction au sujet de « Les machines à oblitérer embarquées à bord des wagons de la poste ferroviaire »

  1. Bah ça alors ! Fort la Daguin jumelée  » La Bastide à Mende « . On apprend des choses sur ce site. Mais quel œil de lynx il a ce JMMM…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *