La poste ferroviaire de Madagascar jusque l’indépendance

La poste ferroviaire de Madagascar jusque l’indépendance

4 périodes d’oblitérations distinctes permettent de les distinguer.

Période A: commence à la naissance de la poste ferroviaire et finit juste avant l’apparition des oblitérations de convoyeur avec une lettre de brigade.

Période B: comprend les oblitérations de convoyeur avec une lettre de brigade.

Période C: va de octobre 1931 au 31/12/1955 avec les oblitérations de convoyeur comportant un chiffre de service.

Période D: s’étend du 01/01/1956 à l’indépendance.  

Sommaire:

  • Les prémices de la poste ferroviaire
  • Les cachets de gares ou de stations
  • Les convoyeurs:
  1. La ligne Tananarive à Tamatave
  2. La ligne Tananarive à Antsirabe
  3. La ligne Moramanga au Lac Alaotra
  4. la ligne Fianarantsoa à Manakara
  • Les plis convoyeurs recommandés
  • Les griffes avec oblitération à numéro
  • Varia
  • Cachets administratifs
  • Trois plis sortant de l’ordinaire
  • Construction du chemin de fer

Le réseau ferroviaire malgache se divise en deux groupes.
Le groupe du Nord, avec les lignes de Tananarive à la côte Est (Tamatave), Tananarive à Antsirabe et Moramanga au Lac Alaotra.
Sur ce réseau circulaient 3 convoyeurs: Antsirabe à Tananarive, Lac Alaotra à Moramanga et Tamatave à Tananarive.
Le groupe du Sud, avec la ligne Fianarantsoa à la côte Est.
Sur ce réseau circulait 1 convoyeur: Fianarantsoa à Manakara.

Période A.

Les prémices de la poste ferroviaire.

Organisation et fonctionnement du service médical sur les chantiers  du T.C.E. 1900/04.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65160046/f5.image.r=ambulance

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65160046/f6.image.r=ambulance

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65160046/f8.image.r=ambulance

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65160046/f9.image.r=ambulance

Lieu d’implantation de l’ambulance.

Mahatsara: ambulance ouverte en 1900 et fermée fin 1901.

Andovorato: sanatorium et ambulance d’évacuation ouverte le 15/09/1901, et toujours active en 1904.

Maloto: ambulance ouverte le 01/09/1901 et fermée le 18/07/1903.

Antanambao: ambulance ouverte le 01/12/1901 et fermée le 01/01/1904.

Sahanimona: ambulance ouverte le 21/07/1903, active en 1904. Remplace Maloto.

Farafangana: infirmerie de la garnison mise au service des formations sanitaires du chemin de fer, arrêté du 23/11/1904.

Au fur et à mesure que le chantier du chemin de fer avançait, l’ambulance se déplaçait également pour être au plus près du lieu des travaux.

Les quatre lettres que j’ai vu, présentent le même profil. Toutes sont de 1902, toutes ont l’oblitération double cercle Madagascar N°17 et toutes ont l’empreinte Chemin de Fer Madagascar Ambulance N°.

Suppression de la franchise postale pour les militaires du corps expéditionnaire le 01/01/1904.

Les ambulances dévolues au chemin de fer ont bien évidemment continué au delà de 1904.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65166367/f2.item.r=

Tananarive à la côte Est (TCE), type ambulant double cercle, brigade A et B

Signalé pour la brigade A: 1910.

Vu pour la brigade B: 1914

Pour qu’un pli se trouve revêtu de cette oblitération, vous aviez deux possibilités. Soit il était affranchi, déposé dans la boite aux lettres de la gare et relevé par le convoyeur.

Soit vous le remettiez directement en main propre au convoyeur lors du passage du train. Indispensable si vous envoyiez un recommandé par exemple. 

Premier signalement dans le J.O. d’une mutation d’un courrier-convoyeur en place à Tananarive (29/12/1908) .
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6470259d/f3.item

Les cachets de gare (dénommés également bureau-gare) ou de station.

Ils sont rarissimes. Toutes les stations n’ont pas été pourvues de cachets oblitérants. Quand la gare dépendait d’une ville ou d’un village sans bureau de poste ou que celui-ci était par trop éloigné de la gare, le chef de gare pouvait recevoir les plis affranchis en mains propres. Il oblitérait les plis pour les remettre au premier train du matin c.a.d. soit un train de voyageurs soit un train de marchandises. Au fur et à mesure de la construction des bureaux de poste et du développement des colonies, ce service est devenu obsolète et il est tombé en désuétude. Ce service n’était pas une exception dévolue à Madagascar, d’autres colonies ont usé de ce service comme la Côte d’Ivoire ou le Togo. 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64845025/f5.item

Voici ceux signalés par Michel Bœuf dans son étude paru en 1981.

  • Ambodinifody, ligne Tananarive à la cote Est, 1931
  • Mahatsara, ligne Tananarive à la cote Est, 1937
  • Mangoro, ligne Tananarive à la cote Est, 1928
  • Le Mangoro, ligne Tananarive à la cote Est, 1919
  • Andaingo, ligne Maramanga à lac Alaotra, 1931
  • Marovoay, ligne Maramanga à lac Alaotra, 1919
  • Behenjy, ligne Tananarive à Antsirabe, 1941

Voici ce que j’ai trouvé: ligne T.C.E.

  • Ambohimanambola

  •  Mangoro, toujours vu frappé sur un carnet à 10c ou à 15c.

Ces deux carnets posent une énigme: on trouve cette oblitération, jusqu’à ce jour, uniquement frappée sur ces carnets et toujours à la même date. Je penche pour ma part à un stock de carnets vendu à un marchand en son temps car on trouve aujourd’hui raisonnablement facilement ce carnet à la vente. Pourquoi les avoir localisé avec le cachet Mangoro? 
Le tarif de la lettre 1er échelon à 10c s’étale du 04/10/1907 jusqu’au 31/12/1916. Celui à 15c date du 01/01/1917 au 31/03/1920. En 1928, les carnets sont obsolètes pour la lettre 1er échelon sauf si on y ajoute plusieurs timbres pour réaliser le bon tarif.

Pourquoi deux oblitérations distinctes pour une si petite gare? Nous avons Le Mangoro chemin de fer T.C.E et Mangoro chemin de fer. Peut être que simplement le premier cachet oblitérant à été perdu ou détérioré et a été replacé.

  • Le Mangoro, bureau de poste dans la gare en 1907,  bien avant la création des bureaux-gares. Devient bureau-gare en 1914.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64769803/f4.item

12 février 1907, transfert à la gare de Le Mangoro du bureau de troisième catégorie d’Antanjona.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64702580/f9.item

18 avril 1907, transfert à Anjiro du bureau de poste auxiliaire de 3ème catégorie de la gare de Le Mangoro. Cette dernière sera ouverte au service voyageur le 01/12/1908. Ainsi, il nous faut comprendre que la gare du Mangoro a d’abord servi aux militaires et ensuite comme bureau de poste pendant deux mois avant d’être livrer au service voyageur.

  • Mahatsara-gare, transfert dans la gare de Mahatsara du bureau de troisième catégorie d’Ivondro en juin 1914. Mahatsara-gare devient ainsi le premier bureau-gare créé sur l’île.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64820141.item

  • Périnet

Construction d’un bureau de poste à Périnet, 1920. Avec ce nouvel établissement, la possibilité de trouver l’oblitération de bureau-gare après 1920 est quasi nulle.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6471272k/f16.item

Liste des bureaux-gares du T.C.E. lors de leur création au 01/11/1914.

Manangareza, Ankarefo, Ampanotoamaizina, Ambila-Lemaito, Géraud, Fanasana, Junck, Rogez, Ambalovola, Périnet, Masse, Mangoro, Ambatoloana, Carion, Ambohimanambola.

Les chefs de gare concernés font partis des chemins de fer donc des travaux publics et non des postes et télégraphes.

Tous ces bureaux-gares seront pourvu d’un même modèle de cachet oblitérant avec cet intitulé en abrégé ou en toute lettre: C. de F. T.C.E, chemin de fer T.C.E plus le nom de la gare= chemin de fer Tananarive à la cote Est et le nom de la gare.

Liste des bureaux de postes auxiliaires en 1913, autres que les bureaux-gare.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64897277/f13.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64826499/f20.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64826499/f21.item

Liste des bureaux de postes auxiliaires en 1921, autres que les bureaux-gare.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6521079n/f33.item

Trains affectés au trafic postal novembre 1914.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64845040/f12.item

Trains affectés au trafic postal 1915.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484508n/f21.item

Ligne M.L.A.

  • Anosiroa

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6583632k/f3.item

A compter du 11/03/1918 est créé un bureau auxiliaire de 3ème catégorie assuré par le chef de station du tramway d’Anosiroa.

  • Station Alaotra: agence postale ouverte le 16/01/1954 dans la gare. Ne peut être considérer comme un bureau-gare à cause des services plus étendus offerts au public.

L’inventaire des bureaux-gare est actualisé jusque 1919. Cet inventaire sera actualisé au fur et mesure des informations à venir. 

Les convoyeurs

  1. Ligne Tananarive à Tamatave (TCE)

Note: vous vous imaginez bien que quand les premiers convoyeurs apparaissent, nous sommes autour des années 1910. L’avion existe mais il n’est pas encore capable de voler sur de longues distances, donc tout le courrier à destination de la métropole ou de l’étranger part de la capitale (Tananarive) pour rejoindre Tamatave et son port. Le courrier est transféré du train via les PTT vers les navires. Voila pourquoi il est plus facile de trouver des convoyeurs dans le sens Tananarive/Tamatave. Ce qui ne sera plus vrai au milieu des  années 1930, ou là se sera l’inverse, les plis « par avion » remonteront sur la capitale pour partir de l’aéroport et vous trouverez plus facilement les convoyeurs dans le sens Tamatave/Tananarive. Sauf évidemment si le pli est affranchi pour la voie de surface et là, il part par bateau ou pour l’intérieur de l’île. La poste aérienne de Madagascar commence en 1926 pour être vraiment opérationnelle vers 1931.

Création d’un poste de brigadier facteur pour le contrôle du service des convoyeurs et le service postal des gares. 1919.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484558j/f5.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64712678/f10.item

Louis Ferdinand Vinot, premier brigadier facteur à Madagascar. Service dépendant des postes et télégraphes. 1919.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484558j/f9.item

Levée de la boite aux lettres de la gare de Tamatave 1920.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6471279g/f8.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6471279g/f9.item


levée de la boite aux lettres de la gare de Tananarive 1920.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64712804/f8.item

Période B

Tananarive à Tamatave avec brigade en lettre

Aller, signalé 1917 jusqu’au ?/10/1931, brigade A, B, C.

Retour, signalé 1917 jusqu’au ?/10/1931, brigade A, B, C.

Période C.

Tananarive à Tamatave avec brigade en chiffre

Aller, signalé du ?/10/1931 au 31/12/1955, Brigade 1, 2, 3, 4, 5.

Retour, signalé du ?/10/1931 au 31/12/1955, Brigade 1, 2, 3, 4, 5.

Période D.

Tananarive à Tamatave avec brigade passe partout, 2 étoiles dans la couronne

A partir du 01/01/1956, on ne rencontre plus de cachet aller, il semble que le retour soit utilisé pour les deux sens. Tout le courrier ferroviaire remonte vers l’aéroport de Tananarive pour l’extérieur de l’île.

Retour, vu 1956

Tananarive à Tamatave avec brigade 1, 2, 3, 4, une étoile dans la couronne

Retour, signalé 01/01/1956, jusque l’indépendance.

 

2) Ligne Tananarive à Antsirabe (TA)

Période C.

Tananarive à Antsirabe

Aller, signalé de 1933 jusqu’au 31/12/1955, brigade N°1 et N°2

Retour, signalé de 1933 et jusqu’au 31/12/1955, brigade N°1 et N°2

Période D.

Tananarive à Antsirabe avec brigade passe partout, 2 étoiles dans la couronne

A partir du 01/01/1956, on ne rencontre plus de cachet aller, il semble que le retour soit utilisé pour les deux sens.

Non rencontré

Tananarive à Antsirabe avec brigade N°1 et N°2,  une étoile dans la couronne

Retour, signalé 01/01/1956 jusqu’à l’indépendance.

 

3) ligne Moramanga au Lac Alaotra (MLA)

Période C.

Moramanga au Lac Alaotra

Aller, signalé de 1934 jusqu’au 31/12/1955, brigade N°1 et N°2
Je ne possède pas cette oblitération
Retour, signalé de 1934 jusqu’au 31/12/1955, brigade N°1 et N°2

Période D.

Moramanga à Lac Alaotra avec brigade passe partout, 2 étoiles dans la couronne
A partir du 01/01/1956, on ne rencontre plus de cachet aller, il semble que le retour soit utilisé pour les deux sens.
Retour, vu 1957

Moramanga à Lac Alaotra avec brigade en chiffre, une étoile dans la couronne
Jamais rencontré

Moramanga à Lac Alaotra avec Madagascar dans le bas de la couronne.

La France n’exerce plus son autorité sur les transports à partir du 14/10/1958. Elle conseille mais le pouvoir décisionnaire appartient dorénavant à la république malgache au sein de l’Union Française.

Aller, non vu, brigade N°1 et N°2

Retour, brigade N°1 non vue, brigade N°2 vue le 14/01/1960 et  02/02/1960 juste avant l’indépendance.

 

4) Ligne Fianarantsoa à Manakara (FCE), Fianarantsoa à la Cote Est.

Période C.

Fianarantsoa à Manakara avec brigade N°1.

Aller, signalé de 1937 jusqu’au 31/12/1955.

Retour, signalé de 1937 jusqu’au 31/12/1955.

Période D.

Fianarantsoa à Manakara avec brigade passe partout, 2 étoiles dans la couronne

A partir du 01/01/1956, on ne rencontre plus de cachet aller, il semble que le retour soit utilisé pour les deux sens.

Retour, vu 1957

Fianarantsoa à Manakara avec brigade en chiffre, une étoile dans la couronne.

Retour

je ne possède pas cette oblitération

Les plis convoyeurs recommandés

Comme précisé plus haut, il était possible de remettre au chef de gare, son courrier, mais pour un recommandé il fallait le remettre au convoyeur.

Ligne TCE

Tarif du 26/05/1932 appliqué dans la colonie: lettre simple 0.50F, droit de recommandation 1F25.

Tarif du 01/12/1939: lettre simple 1F, droit de recommandation 2F.

Tarif du 26/05/1932 appliqué dans la colonie: lettre simple 0.50F, droit de recommandation 1F25.

Ligne MLA

Tarif du 03/04/1945 appliqué dans la colonie: lettre simple 2F, droit de recommandation 4F.
Tarif de 1948 appliqué dans la colonie: lettre simple 6F, droit de recommandation 9F.
Tarif du 04/12/1938 appliqué dans la colonie: lettre simple 0.90F, droit de recommandation 1F60.

Tarif du 03/04/1945 appliqué dans la colonie: lettre simple 2F, droit de recommandation 4F.

Les griffes avec oblitération à numéro

N°4 FCE signalé 1935 et 1937

N°6 MLA signalé 1923

N°10 TA signalé 1923

N°11 TA signalé 1923 et TCE signalé 1928

Je n’ai pas d’explication pour ces combinaisons à ce jour. Le pli ci-dessus provient d’une V.O. pour lequel j’ai demandé une  photocopie. 

Les griffes de convoyeur:

Vu: Moramanga-Alaotra 1938.

Tamatave à Tananarive N°3 1957.

Varia

Cachets administratifs

Trois plis sortant de l’ordinaire

Convoyeur sur pli transporté par la Régie Malgache et la Sabena.

Convoyeur sur carte interzone, inadmis car écriture en dehors des lignes. Deux censeurs différents. Courrier prévu pour le paquebot Leconte de Lisle en partance de Tamatave le 01/12/40 pour Marseille.

http://www.histoire-et-philatelie.fr/pages/005_decolonisation/0100_1936-1946_p-3_colonies_petainistes.html#commun

lettre pour l’intérieur, convoyeur Manakara à Fianarantsoa N°1. Saisi par l’autorité militaire en octobre 1939 pour le message codé inscrit au dos de l’enveloppe. La puce C.C1 et les deux autres cachets de censure ont été apposés à la commission centrale par le censeur.

http://wwwphilatelie-truchtersheim.e-monsite.com/album-photos/censure-zensur-censorship/les-censures-de-madagascar/

Construction des voies de chemins de fer 

Généralités.

Madagascar est un protectorat en 1885 et une colonie française en 1896. Territoire d’outre-mer en 1946 puis autonomie le 14/10/1958. Madagascar est indépendante le 26/06/1960. 

Toutes les lignes sont à écartement métrique et à voie unique.

La première ligne construite fut celle du TCE. Les études commencent en 1897 sous l’égide du colonel Roques et portèrent sur la portion Brickaville/Tananarive. Les travaux commencèrent en 1901 en partant de Brickaville. En 1903, le premier tronçon de 50km est en activité. La ligne est ouverte de Tananarive à Brickaville en octobre 1909 et couvre 271km. Dans la même période, une courte ligne de chemin de fer partant du port de Tamatave rejoignait Ivondro sur 12km. De là, toutes les marchandises étaient transférées dans des chalands ou vapeurs. Ils empruntaient le canal des Pangalanes pour relier Brickaville et vice-versa.

http://tiraera.histegeo.org/Dossier_Andovoranto.pdf

Ce transbordement engendrait un coût non négligeable et il fut décidé de prolonger la voie de chemin de fer afin de relier Tananarive à Tamatave. Les travaux démarrent en 1912, l’exploitation commence en mars 1913. En 1937, Le service voyageur est assuré par des autorails Michelin montés sur pneumatiques. Le trajet est couvert en 9h avec un arrêt de 30mn pour le déjeuner, départ de Tananarive le mercredi et de Tamatave le vendredi. Train régulier de voyageurs dans les deux sens les mardi, jeudi, samedi et dimanche. Durée du trajet: 15 heures. 1 train quotidien mixte ou autorail minimum en aller et retour en 1950.

La ligne Moramanga/Lac Alaotra fut construite afin de coloniser cette région fertile. Les travaux commencés en 1914 par la construction d’un tramway ne se terminèrent qu’en 1923. La guerre a ralenti l’avancé des travaux. Cette antenne part de Moramanga pour relier Andreba au km165. Andreba sera le terminus jusqu’au 01/07/1931. Ensuite le terminus sera installé 2km plus loin à Ambatosoratra à la même date. En 1937, 1 train quotidien en aller et retour le jeudi.  En 1945 au départ de Moramanga,1 train les dimanches, mardis, jeudis et samedis. Au départ de d’Ambatosoratra, 1 train les lundis, mercredis, vendredis et dimanches.

L’antenne Tananarive/Antsirabe fut entreprise en 1912 dans la même optique de coloniser une région fertile. La guerre retarda les travaux et cette antenne ne fut terminée qu’en 1925. Cette ligne couvre 154km. En 1937, Train régulier de voyageurs au départ de Tananarive les mardis, jeudis, samedis, dimanches. En partant d’Antsirabe les lundis, mercredis, samedis, dimanches. En 1945, 1 train les dimanches, lundis, mercredis, jeudis, samedis.

La construction de la ligne Manakara/Fianarantsoa  fut entreprise en 1926 et fut inaugurée en avril 1936. Cette ligne mesure 163km. Le service voyageur est assuré par des automotrices doubles Brissonneau-Lotz, le trajet est couvert en 4h. En 1935, la section Manakara-Ambinamy-Manampatrana, soit 84km est en exploitation.  En 1945, 1 train les mardis, jeudis, samedis au départ de Fianarantsoa et les lundis, mercredis, vendredis au départ de Manakara. 4 navettes par semaine en 1950. En 2013, seule cette voie est encore en activité à Madagascar. Devant la déliquescence de ce réseau, compter entre 12 et 14h pour relier Manakara à Fianarantsoa. Ce réseau a pris deux cyclones en  l’an 2000 et ne s’en est vraiment jamais remis.

Etude d’un tracé de chemin de fer: Betsiléo à la Côte Est. 1915/21.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64982514/f6.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65444234/f7.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64707312/f9.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6521079n/f35.item

Etude d’un tracé de chemin de fer: Lac Alaotra à Majunga. 1919.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484521h.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484521h/f2.item

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6484521h/f3.item

Biblio:

Fremigacci, Jean. « Les chemins de fer de Madagascar (1901-1936). Une modernisation manquée », Afrique & histoire, vol. 6, no. 2, 2006, pp. 161-191.

Evènements postaux à Madagascar et Dépendances, tome 4, Pierre Favrel, Col.Fra, 2004

Madagascar, rail and mail services, C.W. Spong, édité par india océan study circle, juin 2003.

Correspondance avec Jean Gautier. 2000.

5ème génie, Fabrice Hamelin, Ed. Lavauzelle. 1997.

Catalogue des aérogrammes du monde entier, Franck Muller, Ed. Bertrand Sinais, 1991

Etude des cachets ferroviaires de Madagascar, Michel Bœuf, 1981.

Géographie des chemins de fer français, quatrième volume, édition Chaix, 1950.

Atlas colonial français, l’Illustration, 1938.

 

 

 

Une réaction au sujet de « La poste ferroviaire de Madagascar jusque l’indépendance »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *