Chemin de fer et poste ferroviaire en Guinée 1900/1958, convoyeur

Chemin de fer et poste ferroviaire en Guinée 1900/1958, convoyeur

Cette ligne fait partie des chemins de fer de l’A.O.F. Elle est exploitée par la région » Conakry-Niger ». Ce chemin de fer est d’une longueur de 662 km. Les deux missions du capitaine du génie Salesses vont en définir le futur tracé. Il en dirigera la construction. Commencée le 16/02/1900, cette ligne a été terminée en 1914.

La ligne part du wharf de Conakry pour rejoindre Dixim  au km 8 qui est le terminus des trains de la petite banlieue. Puis la ligne nous emmène vers Tabili au km 77 terminus des trains de grande banlieue. Direction Kindia, au km 152 pour se diriger vers  Mamou au km 295. Mamou a servi longtemps de gite d’étape quand les trains ne roulaient pas de nuit. Ensuite la ligne s’enfonce vers Dabola au km 442, c’est la première grande gare du bassin du Niger. La ligne atteint enfin Kouroussa au km 587, grand centre commercial sur le Niger. Un dernier parcourt à travers la savane nous mène au terminus de la ligne: Kankan. C’est une ligne à voie métrique.

Construction.

La première phase des travaux entreprit la construction de 148 km de voies entre 1900 et 1904. cette section est inaugurée le 29/05/1904. La deuxième section des travaux se déroula jusqu’en 1908 pour rallier le km 300, l’inauguration eut lieu le 27/01/1908.

Aux environs de Boké

la troisième phase se termina en 1910 pour atteindre le km 588.L’inauguration eut lieu le 20/12/1910, et enfin la dernière section pour rejoindre Kankan a été terminée en 1914. L’exploitation commença le 15/08/1914.

Inauguration de la ligne le 13/05/1908 lors de la visite du ministre des colonies M. Mellies-Lacroix.

Cette ligne comprend 830 ouvrages d’art dont 69 ponts métalliques.

https://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_1968_num_55_198_1454

Jusqu’au début des années 1950, la traction se faisait essentiellement avec des locomotives à vapeur de type Mallet. Au sortir de la deuxième guerre mondiale, le parc des tractions était dans un état déplorable dû au manque de pièces de rechange. Une partie des locos était en panne.

Parc en 1948:

59 machines, en majorité de type Mallet, Quelques locomotives Cail 28000, quelques Mikado de type modifiées. Pour les trains de bananes, des locomotives Haine Saint Pierre.

Exploitation.

En 1949, un train express hebdomadaire relie Conakry à Kankan en 18 heures et 3 à 4 fois par semaine. Un train mixte couvre le même parcourt en deux journées avec arrêt pour la nuit à Mamou. Des navettes de petite banlieue relient Conakry à Dixinn, et un train de grande banlieue quotidien unit Tabili à Conakry. La diésélisation du parc amena un nouveau souffle pour le réseau de la Guinée, ainsi 3 Renault ABJH sont livrés prenant la relève des autorails De Dion. Les locomotives diesel de type BB arrivèrent ensuite. En 1957, plus aucune locomotive vapeur n’était en service par contre l’effectif diesel était de 13 unités. Le 02/10/1958, la Guinée est indépendante.

la gare de Conakry est construite entre 1902 et 1904.

Les convoyeurs ont été classés suivant l’emplacement des villes le long de la ligne du chemin de fer.

Conakry à Mamou

Aller, signalé 1924, vu du 17/12/1927 au 23/08/1951.

lettre pour la métropole. Tarif de janvier 1942, port plus taxe aérienne: 5F80.

Retour, signalé 1924, vu du 11/12/1934 au 19/01/1954.

Lettre pour la métropole. Tarif de novembre 1935, lettre simple: 50c.

 Mamou à Kankan

Aller?

Retour, vu du 10/08/1926 au 23/09/1953.

lettre pour la métropole. Tarif de août 1926, lettre port double: 75c.

Mamou à Kouroussa

Aller?

Retour, vu 1949.

Lettre pour la métropole, tarif de janvier 1949, lettre simple: 15F.

Les convoyeurs représentés sont faciles à trouver sauf pour Kouroussa que je n’ai vu qu’une fois. Quand à ceux avec un ? …

Population à Conakry en 1946.

Africains: 29500

Français: 1600

Étrangers: 700

Biblio:

La vie du rail outre mer N°174, septembre 1968.

Géographie des chemins de fer français, édition Chaix 1950.

Afrique occidentale française,1949, encyclopédie coloniale et maritime Paris.

4 réactions au sujet de « Chemin de fer et poste ferroviaire en Guinée 1900/1958, convoyeur »

  1. C’est toujours un plaisir de lire vos publications, si riches en renseignements.
    Vous vous interrogez sur l’oblitération convoyeur de Kankan à Mamou. Je vous confirme qu’elle existe et je tiens à votre disposition la photo d’un timbre détaché de ma collection, oblitéré du 18 mai 1926.
    Merci pour toutes ces belles pages.

  2. Bonsoir j’aimerais savoir si c’est possible d’avoir des photos de gares ferroviaires de la Côte d’Ivoire avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *