les lignes de chemin de fer et la poste ferroviaire du Dahomey

les lignes de chemin de fer et la poste ferroviaire du Dahomey

Par le décret du 22/06/1894, le Bénin devient la colonie du Dahomey et dépendances. Par le décret du 18/10/1904, le Dahomey fait parti de l’ A.O.F. La république du Dahomey sera déclarée le 04/12/1958 et l’indépendance le 01/08/1960.

Réseau Bénin-Niger

Service officiel, lettre pour la France affranchie à 4F50, tarif du 14/11/1935: LSI 50c, taxe aérienne du 01/07/1936 via Air Afrique (Cotonou-Niamey-Alger-Marseille) 2F par 5g.

http://www.entreprises-coloniales.fr/empire/Aeromaritime_1935-1949.pdf

Le réseau dahoméen est composé de trois lignes de chemin de fer à voie métrique et de trois voies de 0.60m. Le nombre de gares et de stations  en 1948 est de 67.

  • La ligne centrale: de Cotonou à Parakou

Commencée en 1900, cette ligne atteint Agouagon au km 235 en 1906. Ensuite, la construction se poursuit jusque Savé au km 261 de 1906 à 1912.

Ligne Cotonou-Savé

Ce tronçon a été construit par le génie militaire.

La partie Savé-Tchaourou km 379 a été mise en oeuvre de 1929 à 1933 par le service des travaux publics constitué avec un encadrement militaire.

La dernière partie est finalisée de 1934 à 1936 par la régie des voies ferrées d’intérêt général du Dahomey. Elle relie Tchaourou à Parakou au km 437.

  • La ligne de l’est: de Cotonou à Pobé

Cette ligne a été construite par tronçons qui furent reliés entre eux par la suite.

1907: tronçon Porto Novo à Lagbé, ligne remontant vers le nord sur 33km.

1911/1913: tronçon Lagbé à Pobé, ligne remontant vers le nord jusqu’au km 42.

1929/1930: tronçon Cotonou à Porto-Novo, relie la ligne du centre à la ligne de l’est. Cette dernière portion mesure 29 km.

Toutes ces constructions ont été assurées par le service des travaux publics.

Sur la ligne de l’est, il y eut des convoyeurs mais sans cachet oblitérant.

  • La ligne de l’ouest: de Pahou à Segboroué    

Construit par le génie de 1900 à 1906, le chemin de fer relie Pahou à Segboroué sur une distance de 32 km.

Ligne de l’ouest

De 1927 à 1929, le service des travaux publics construisit la portion en voie de 0.60m, Segboroué à Athiémé sur 57 km. Cette dernière fut emportée par une crue du fleuve Mono, le 19/09/1947.

  • La ligne transversale A.B.Z. : d’Abomey- Bohicon- Zagnanado  

Construite par le génie en voie de 0.60m. vers 1903. Ligne abandonnée juste après la seconde guerre mondiale en 1946.

Lettre en franchise.
Voie de 0.60m.

Voie de 0.60m
Ancienne ligne A.B.Z. à voie de 0.60m.

Le matériel roulant 

En 1948

14 locomotives Cail, 2 locomotives 140, 2 Mikado, 12 locomotives de manœuvre. Le matériel à voie de 0.60m: 5 locomotives de 18 tonnes type 030 et 5 locomotives de 10 tonnes.

Locomotive Cail sur le pont traversant l’Ouémé, ligne du centre.
Autorail Renault ABJ livré à la régie ferroviaire du Dahomey au début des années 1950. Ligne Cotonou/Parakou.
Carte de 1938.

Les convoyeurs

Cotonou à Ouidah

Ligne centrale et ligne de l’ouest.

Aller, signalé 1903, vu du 11/07/1905 au 16/02/1906.

Belle oblitération mais de complaisance. Cette carte n’a pas voyagé.

Retour, signalé 1903, vu du 07/04/1906 au 24/03/1908.

Entier pour la colonie, daté du 24/03/1908. Tarif du 16/04/1906, lettre simple pour l’intérieur: 10c.

Cotonou à Paouignan

Ligne centrale.

Aller, signalé 1906/08, vu du 18/04/1906 au 01/11/1909.

Belle oblitération mais de complaisance. Cette carte n’a pas voyagé.

Retour, signalé 1906, je n’ai vu que cette lettre de 1920.

Lettre pour la colonie, affranchie avec demi timbre pour une valeur de 40c. Tarif du 01/04/1920, lettre double. Distribuée le 16/11/1920 à Porto-Novo.

Cotonou à Bohicon

Ligne centrale

Aller, signalé 1929/39, vu du 03/03/1925 au 04/09/1929.

Lettre pour la métropole affranchie à 50c. Tarif du 09/08/1926, lettre simple.
CPA pour la métropole affranchie à 15C datée du 03/03/1925. Tarif du 24/03/1924: CPI 15c. Sans bloc dateur dans l’oblitération, Absence assez courante dans les oblitérations convoyeurs de l’A.O.F. et l’A.E.F.

Retour, non signalé. Il est possible que la même oblitération ait servi pour l’aller et le retour.

Cotonou à Segboroué

ligne de l’ouest.

Aller, signalé 1906.

je ne possède pas cette oblitération

Retour, signalé 1919/29.

lettre pour la métropole affranchie à 50c. Tarif du 09/08/1926, lettre simple pour l’intérieur.

Cotonou-Ségboroué

Ligne de l’ouest.

Aller, signalé du 18/04/1931 à février 1939.

Lettre pour la métropole affranchie à 3F40, port 0.90F plus 2F50 de taxe aérienne. Tarif du 17/11/1938. Au départ du Dahomey, contrôle postal, commission G, censure mise en service dès octobre 1939.

Retour, non signalé. Il est possible que la même oblitération ait servi pour l’aller et le retour.

Cotonou-Savé (peut s’écrire Sévé)

Ligne centrale

Aller, Signalé 1917/34.

Lettre pour la métropole affranchie à 50c. Tarif du 06/04/1932, LSI (lettre simple intérieur).

Retour, non signalé. Il est possible que la même oblitération ait servi pour l’aller et le retour.

Cotonou-Sévé (peut s’écrire Savé)

Ligne centrale

Aller, signalé 1916/31.

Je ne possède pas cette oblitération

Retour, non signalé. Il est possible que la même oblitération ait servi pour l’aller et le retour.

Tori-gare

Seule oblitération gare du Dahomey.

Agence postale dépendant du bureau d’Allada, bureau de plein exercice. Vu du 04/05/1957 à l’indépendance, encore vu en 1971.

Lettre pour la métropole affranchie à 25F. Tarif du 06/01/1959, lettre simple pour l’intérieur.

Les timbres coupés du Dahomey

En 1920, quelques bureaux vont manquer de timbres à 25c mais également les employés des postes qui en étaient pourvus et qui servaient dans les wagons comme convoyeurs. La pénurie va s’étendre de septembre à décembre.

Lettre pour la colonie du 01/12/1920. Timbre à 50c coupé en 2 pour faire 25c. Tarif du 01/04/1920.
Lettre pour la colonie, affranchie avec demi timbre de 40c pour une valeur de 40c. Tarif du 01/04/1920, lettre double. Distribuée le 16/11/1920 à Porto-Novo. Pénurie ou tricherie pour envoyer deux lettres pour le même prix? A vous de juger. En tout cas, si elle a voyagé, elle n’a pas été taxée.

Le bureau de Savé a coupé des timbres à 10c en deux pour les transformer en timbre de 5c.

Le bureau de Cotonou a coupé des timbres à 50c en deux pour les transformer en timbre à 25c. Idem pour Bohicon et Porto Novo. En son temps, L’UPU a été prévenu et à donné son accord donc cette pratique est tout à fait légitime. Evidemment, certains se sont fabriqués des souvenirs au mieux et des falsifications au pire.

A Paouignan, en 1921, des timbres à 50c ont été coupés en deux pour servir comme timbre à 25c pendant quelques jours.

Sur le site de Delcampe, j’ai compté douze plis à vendre avec timbre coupé au 27/02/2020 donc une rareté toute relative.

Au niveau des tarifs postaux, le tarif est commun pour envoyer une lettre dans la colonie, vers une autre colonie française ou la métropole (France) par voie de surface.

Evidemment il y a quelques exceptions: Les taxes aériennes peuvent différer d’une colonie à une autre. Voilà pourquoi vous ne trouvez pas les taxes de tarifs aériens dans les catalogues comme le Marianne ou le Dallay. Les tarifs postaux vers l’Indochine, par exemple,   peuvent être différents. Les taxes aériennes peuvent être différentes d’une compagnie aérienne à une autre.

Vous pouvez également avoir une différence entre la date d’application d’un changement de tarif en France et ce même changement de tarif appliqué dans une colonie, par exemple Madagascar:

Changement de tarif applicable dans la métropole au 17/11/1938, ce même changement de tarif est appliqué à Madagascar le 04/12/1938. Il est également demandé une indulgence aux postiers pour ne pas taxer les plis qui dépasseraient de quelques jours les changements de tarif car dans des provinces reculées, l’information n’est pas toujours arrivée à temps ou le courrier a pris du temps pour arriver dans un bureau important de la colonie.

Cahier des charges du chemin de fer du Dahomey, 1904. Imprimerie Hermmelé, Paris.

Une autre lettre avec cachet administratif différent.

Service officiel, lettre pour la France. Tarif du 17/11/1938, LSI: 90c, taxe aérienne: 1F60.

Biblio:

Dahomey, Col.Fra., hors série N°14. Robert Crombez. 2004.

Magasine Col.Fra N° 68, 1994. Article d’Alain Hurpet sur les oblitérations du Dahomey.

Catalogue Marianne, pour les tarifs postaux, 1983.

La vie du rail outremer, N°100, 1962.

Géographie des chemins de fer français, quatrième volume. Edition Chaix, 1950.

Afrique occidentale française, encyclopédie coloniale et maritime, 1949.

Assemblée générale du 15/06/1922 de la compagnie des chemins de fer du Dahomey, imprimerie Paul Gruaut, Paris.

4 thoughts on “les lignes de chemin de fer et la poste ferroviaire du Dahomey

    1. Merci mon camarade, je te prépare un article sur les postes ferroviaires françaises en Autriche. Qui c’est qui va encore voyager, c’est toi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *