Bureaux centralisateurs, centres de tri « avion » 1930

Bureaux centralisateurs, centres de tri « avion » 1930

Face à la multiplicité des correspondances avion, les PTT ont dû s’adapter. Trop d’erreurs dans les calculs des taxes aériennes ont incité les PTT à introduire un manuel avec des additifs pour calculer et percevoir les taxes aériennes au plus juste. Cela permettait au personnel des postes de connaître également l’ouverture des nouvelles lignes aériennes.

Dans les centres de tri et les bureaux centralisateurs dédiés sont créés une section « avion ».

Centres de tri:

Paris gare du Nord.

Paris gare d’Austerlitz.

Paris gare P.L.M. 

Bureaux centralisateurs:

Toulouse gare.

Lyon gare.

Marseille gare.

Strasbourg gare.

Devant le développement de la poste aérienne, d’autres bureaux et centres de tri seront ouverts les années suivantes. 

ils reçoivent le courrier « par avion » dans des sacs ou des enveloppes prévus à cet effet. Ainsi le courrier par voie de surface est dissocié des correspondances par voie aérienne.

La Fère, Aisne, 1939, pour Paris gare du Nord. Enveloppe de grande contenance: 20X16 cm.

Gare du Nord:

Premier jour d’ouverture du centre de tri Paris gare du Nord avion. De Paris vers l’Angleterre.

Gare d’Austerlistz:

De Paris vers le Sénégal.

Gare PLM:

Centre de tri du PLM avion (Paris, Lyon, Méditerranée). De Paris vers l’Indochine.

La crédibilité de la poste étant engagée quand à la surtaxe aérienne, elle tenait à ce que l’usager soit bien conscient du gain de temps d’une correspondance avion par rapport à une correspondance par voie de surface.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *